Jeudi, 23 Mai

Dernière mise à jour23/05/2019 06:54:30 AM GMT

Vous êtes ici Actualité Détente Dans la série « on voit pas ça tous les jours » …

Dans la série « on voit pas ça tous les jours » …

Envoyer Imprimer

C’est sans doute en substance ce qu’a dû penser Nancy Stallings, directrice de l’association à but non lucratif  San Bernardino County Sexual Assault Services, après sa « mésaventure » de cette fin juillet.

L’histoire se passe à Los Angeles, aux Etats-Unis, pendant la nuit du 31 juillet au premier août. Nancy Stallings reçoit un premier coup de téléphone de la police locale, lui faisant part d’activité suspecte dans les locaux de son association. Le lendemain, quelle n’est pas sa surprise (mauvaise) de voir ses locaux « nettoyés » de tout matériel informatique plus ou moins de valeur (ordinateurs portables, de bureau etc. etc.).

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. La nuit suivante, la police locale appelle de nouveau Nancy Stallings, pour lui faire de nouveau part d’une activité suspecte autour de ses locaux. Quelle ne  fut alors le jour d’après sa surprise (bonne cette fois) de voir tout son matériel informatique rapporté par le ou les voleurs dans un caddie de supermarché, avec, comble du bon goût, un petit mot d’excuse glissé dans un des portables volés puis rendus (cf. photo).

Mot dont voici une rapide traduction : « Nous n'avons aucune idée de ce que nous faisions. Voici vos affaires. Nous espérons que vous continuerez à faire du bien à ceux que vous aidez. Dieu vous bénisse ».

tof

Bien que l’original ait été remis aux enquêteurs pour les besoins de l’enquête, Nancy Stallings ne cache pas son intention d'en faire encadrer une copie …

Source : Salon

Share