Les jeux vidéo rendraient-ils violents (ceux qui ne pratiquent pas) ?

Imprimer

Ce samedi, la police suédoise a donné l'assaut dans un appartement comprenant une bande d'adolescents jouant à Call of Duty …

swat4

Alertée par des passants sûrement inquiets d'entendre des bruits d'armes à feu lourdes et de nombreux cris ou des voisins peut-être revanchards, la police suédoise a déployé un commando de 10 unités pour prendre d'assaut un appartement où s'étaient retranchés une bande d'adolescents qui s'adonnaient à leur passe-temps favori, Call of Duty (à la manette en plus si ça se tombe ...).

 

Là évidemment, on pourrait se gausser vertement de la disproportion de la chose, mais aussi saluer les forces de l'ordre suédoises qui s'étaient préparées à affronter un feu nourri, à leurs risques et périls. C'est donc sans doute une équipe d'intervention lourdement armée et intégralement couverte de kevlar qui a dû faire irruption en pleine partie multiplayer de Call of Duty, à un volume très certainement réprimé par le Code Civil local.

On imagine alors sans peine la surprise des jeunes qui ont été menottés et traînés dehors avant que leurs quatre versions ne corroborent les faits et qu'ils ne soient relâchés sans poursuites ni amendes (pas même pour tapage nocturne), la police suédoise s'étant vite rendue compte de la gigantesque méprise.
 
Voilà encore du grain à moudre pour les détracteurs des jeux vidéo, accusant ceux-ci de rendre violentes nos chères têtes blondes ...

Source: UPI

Share